• Maëlle Rey

Des nouvelles de...

Si vous suivez les activités du Kinograph, vous avez sûrement déjà entendu parler de Gen Z. Pour rappel, il s'agit d'un projet commun à trois lieux : Friche la Belle de Mai / Le Gyptis à Marseille, le cinéma Oxville à Amsterdam et bien entendu, le Kinograph à Bruxelles. Le but est d'impliquer un jeune public dans les choix et les activités des différents cinémas. Il convient donc de présenter ces lieux et leurs projets respectifs dans le cadre de ce projet européen. Nous vous donnerons des nouvelles de leurs activités dans le KinoKonfiné.


ÉPISODE 2 : AMSTERDAM, entre deux clubs



LE CINÉMA OXVILLE


La Fondation Oxville a été créée par Carlo Dias, Aydin Dehzad et Bas Broertjes pour apporter un cinéma dans le quartier Nieuw-West d'Amsterdam. Lorsqu'ils se sont rencontrés au Festival de Cannes en 2016, ils ont discuté, tous les trois, d'un élément qui manquait à leur quartier. Le cinéma est incroyablement vivant à Amsterdam, mais pas à Nieuw-West. Ils ont donc décidé de prendre les choses en main. Le trio est actif dans la distribution et la production depuis une décennie et avec le cinéma Oxville, ils voient l'opportunité parfaite d'apporter leur passion pour le cinéma à Nieuw-West. Avec ses habitants, ils veulent construire une communauté d'amateurs de cinéma. Ils veulent offrir un large éventail de films afin que tout le monde - des jeunes aux plus âgés - puisse être servi, des films d'art et essai aux superproductions.


Petit élément supplémentaire, les projections du cinéma Oxville ont lieu dans une salle du Meervaart Theater, récemment rénovée. Elle comporte 260 places et permet de combiner les mondes du cinéma et du théâtre.


GEN Z À OXVILLE


Les activités à Amsterdam ont commencé en octobre avec un groupe de 12 enfants, âgés entre 8 et 12 ans, venants du Nieuw-West, un quartier d'Amsterdam. Pendant les premiers workshops, les enfants se sont présentés les uns aux autres en réalisant de courtes interviews. Dès le départ, une réelle motivation et un intérêt pour le cinéma et les médias s'est fait ressentir au sein du groupe. Pendant le second workshop, les enfants ont été amenés à voir un film en stop-motion, Munya in me.

L'activité suivante entreprise avec les enfants est la réalisation de leur propre film en stop-motion. Il.elle.s ont appris la technique mise en place pour tourner ce type de film mais aussi comment fonctionnent les écrans verts. Le cinéma Oxville a également reçu un réalisateur qui leur a expliqué comment fonctionnait une caméra professionnelle. Ils filmèrent alors, tous ensemble, un clip de promotion pour le mini-festival Gen Z de janvier. Le but était de montrer aux autres ce qu'ils faisaient lors de leurs workshops. Le groupe fût alors divisé en quatre sous-groupes : danse, technique, direction artistique et réalisation. Après les préparations, ils ont commencé à tourner ce film et ensuite à le monter, pour en faire un réel clip.


L'activité suivante réalisée avec les enfants concerne le documentaire. En effet, les enfants ont eu l'occasion de discuter entre eux de ce qu'était un documentaire ainsi que d'apporter quelques exemples. Une réalisatrice de documentaire est venue leur apprendre différentes manières de filmer, l'importance de la lumière... Et autres astuces. Les enfants ont pu ensuite s'atteler à la tâche et réaliser leur propre documentaire.

À la question, qu'est-ce qu'un documentaire ?, un des enfant nous a répondu : "C'est la vie de quelque chose."

Une visite au Eye Film Museum a été organisée lors de suivants workshops. Il.elle.s ont pu voir le premier film jamais fait et s'interroger sur les débuts du septième art. Avant les vacances de Noël, ils ont également préparé ce fameux mini-festival.


Et le 20 janvier, enfin, un mini-festival Gen Z a eu lieu entre les murs du cinéma Oxville !

Le tapis rouge et le Kidibul étaient de la partie. Des films ont été projetés dont notamment le court-métrage Baghdad Messi et un mash-up des films réalisés par les enfants eux-mêmes.


La fin des workshops aurait dû avoir lieu à ce moment-là mais pour huit sur douze des participants, l'expérience Generation Z ne s'arrêtera pas ! En effet, leur enthousiasme était tellement contagieux que les organisateurs d'Oxville ont décidé de les inclure dans le second groupe qui vient tout juste de démarrer.


Nous reviendrons bientôt vers vous pour vous donner davantage de nouvelles de ce nouveau groupe !


Propos recueillis par Maëlle Rey

N.B : Même si la crise sanitaire et les différents confinements qui en découlent ont forcé certains aménagements dans les clubs de programmation et les workshops des trois cinémas partenaires, certaines activités ont tout de même pu avoir lieu et.ou s'adaptent en ligne.

Pour en savoir plus sur Gen Z :

- Rendez-vous sur le site de ce projet européen

- Ou sur l'Instagram.



45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout